Présidentielle 1965 : la grande soirée télévisée du 1er tour

Le vendredi 3 décembre 1965 marque la fin de la campagne officielle du premier tour de l’élection présidentielle. Le vote a lieu deux jours plus tard. Le silence est alors imposé aux six candidats et les sondages sont interdits de parution. Pendant ce temps, à l’ORTF, on s’affaire pour organiser ce qui sera la première grande soirée électorale télévisée française. Et pour faire patienter les téléspectateurs, on diffuse et explique – comme on le fait aujourd’hui encore – l’impressionnant dispositif mis en place pour l’occasion.

ORTF : un dispositif télévisuel exceptionnel

La journée du samedi 4 décembre 1965 – veille du vote – la télévision diffuse des programmes spéciaux dédiés à faire la promotion de la grande soirée électorale du lendemain. Et déjà en cette année 1965, on fait découvrir aux spectateurs les coulisses de leur télévision. L’émission « Micros et caméras » propose par exemple un numéro spécial dédié à la soirée télévisée du lendemain. On y voit Édouard Sablier – le directeur de l’Information – feignant une discussion avec les responsables de l’actualité Jean-Louis Guillaud et Jacques Anjubault. Ils y présentent l’exceptionnel programme du lendemain.

À force de graphiques, de plans sur les régies, sur les studios de Paris et les studios mobiles, sur les consoles audiovisuelles, sur les caméras, à force d’explications sur les 26 journalistes et reporters mobilisés rien qu’à Paris, sur les correspondants étrangers ou en Province ou sur les 30 lieux de reportage, la télévision expose aux spectateurs la débauche de moyens mis en œuvre. Le programme semble alléchant pour des électeurs qui découvrent leur première élection présidentielle moderne.

Voir la vidéo sur le site de l’INA

Au cours du JT de 20h00 (rediffusé dans celui  de la nuit), cette promotion se poursuit par des reportages dédiés à la grande fête électorale du lendemain.

Par ailleurs, l’ORTF diffuse de courtes séquences chargées d’expliquer les modalités techniques du vote aux téléspectateurs-citoyens, telle cette séquence consacrée aux bulletins nuls et diffusée au cours du journal télévisé du soir :

La journée TV du 5 décembre 1965

Le 5 décembre, les Français votent en masse (on compte alors 15 % d’abstentions). Et toute la journée, les télévisions vont évoquer le déroulement de cette première élection du président au suffrage universel.

Programme TV – Journée électorale du 5 décembre 1965

  • 13h00 : JT de la mi-journée – Séquence sur l’ouverture des bureaux et la participation
  • 16h30 : Interruption des programmes – Insert sur le vote en cours à Paris ou en province
  • 18h55 / 19h10 : Interruption des programmes – Insert sur la fermeture des bureaux en province
  • 19h50/20h30 : Télé Soir – JT normal, mais plus long (40 minutes au lieu de la vingtaine habituelle) + Insert « Tour des correspondants en France » & « Tour des correspondants à l’étranger » + Insert sur la clôture des bureaux de vote en province
  • 20:30 : Sport Dimanche
  • 21h00 /04h00 : La grande soirée électorale (« le grand Jeu dans lequel toute la télévision a mis ses moyens » dit Sablier)
Des « télé-party » électorales

Depuis le 19 novembre 1965, c’est-à-dire depuis une quinzaine de jours, la campagne électorale télévisée passionne les Français. Cette grande journée du 5 décembre, ils la vivent comme une grande fête républicaine. On organise alors les premières « télé-party » électorales : on se réunit autour d’un téléviseur entre amis, en famille, au bar ou dans les télé-clubs pour vivre – ensemble – l’un de ces moments qui fondent la Cinquième République.

Attention ! Cette archive n’a pas été diffusée à la télévision, mais aux Actualités Françaises, c’est-à-dire au cinéma, et cela, 3 jours après le premier tour de l’élection présidentielle.

Voir l’archive sur le site de l’INA

Dès 20h00 : de Gaulle en ballottage !

Hélas ; hélas mille fois. Les archives audiovisuelles des directs de ce premier tour ne semblent pas exister. En effet, les émissions en « live » étaient alors difficilement enregistrables. Ceci pouvant expliquer cette malheureuse absence (heureusement, les émissions en direct du second tour sont visibles). Néanmoins, certains reportages diffusés sur ce premier tour sont parvenus jusqu’à nous, comme le traditionnel (et peut-être barbant) « vote des candidats ».

Voir l’archive en ligne sur le site de l’INA

Peu avant 22 heures, les premiers résultats sont proclamés (dès 20 heures, Europe 1 et l’IFOP avaient offert une première approximation), et c’est le choc : le général de Gaulle n’obtient pas plus de 50% des suffrages. 44,7% seulement, contre plus de 30% à son principal adversaire. Le grand homme du 18 juin est en ballottage contre le jeune François Mitterrand. Consternation dans le camp gaulliste qui pensait que son champion serait élu dès le premier tour (de Gaulle aurait même songé à démissionner).

Résultats du premier tour de l’élection présidentielle de 1965
  1. Charles de Gaulle : 10 828 521 voix (44,7 %)
  2. François Mitterrand : 7 694 005 voix (31,8 %)
  3. Jean Lecanuet : 3 777 120 voix (15,6 %)
  4. Jean-Louis Tixier-Vignancour : 1 260 208 voix (5,2 %)
  5. Pierre Marcilhacy : 415 017 voix (1,7 %)
  6. Marcel Barbu : 279 685 voix (1,1 %)

Pendant la nuit , des « tribunes » de journalistes sont diffusées à la télévision (qui poursuit exceptionnellement ses programmes jusqu’à 4 heures du matin). De grands éditorialistes sont invités à venir s’exprimer sur les antennes de l’ORTF (André Froissart, Roger Bouzinac, Michel Droit, Maurice Duverger, Léo Hamon). L’ensemble de ces tribunes sera rediffusé en une seule émission, le lendemain.

Tribunes de journalistes – Soirée électorale télévisée – Nuit du 5 au 6 décembre 1965.

Extraits choisis :

André Froissart : « Cela dit je ne trouve pas négligeable du tout le nombre de voix obtenu par de Gaulle. Au contraire ! Qu’il y ait 45% des Français pour se rappeler qu’il a sauvé l’honneur de leur pays en 40 ; qu’il y en ait encore 45% pour n’avoir pas oublié que c’est grâce à lui que leur pays figure encore au rang des grandes puissances (…) Qu’il y en ait encore 45% pour se rappeler aussi qu’il leur a épargné une guerre civile en 1958, qu’il a décolonisé. 45% pour comprendre ce que sa politique étrangère et sa politique à l’égard du tiers-monde ont de magnifique. Je trouve ça tout à fait extraordinaire, et je suis très content ».

On remarquera aussi que la campagne du second tour semble avoir déjà débuté…

Roger Bouzinac : « Les électeurs sont un peu las de ce qui se passe d’une manière tacite et ils aiment bien voir clair : la télévision leur en a donné l’occasion pour une fois (…) La force de persuasion de la télévision est à la fois merveilleuse, et peut-être, dans une certaine mesure, irritante pour certains. Lecanuet est arrivé à percer grâce à la télévision en trois semaines ».

Michel Droit, gaulliste réputé, défend son poulain face aux 5 autres candidats. On le retrouvera au cours de la campagne du second tour de l’élection présidentielle.

Maurice Duverger propose lui une analyse toute statistico-politique du report des voix.

Léo Hamon enfin, se félicite du mode d’élection « qui a exceptionnellement plu à la population française« . Et si les agriculteurs ont lâché le président sortant, « la France Moderne, la France la plus dynamique, a maintenu sa fidélité gaulliste. Voilà me semble-t-il un certain nombre d’informations que commande la stricte et objective analyse des résultats électoraux ».

En cette nuit du 5 au 6 décembre 1965, la campagne du second tour venait-elle aussi de débuter. Pendant 15 jours (jusqu’au 19 décembre), le candidat de Gaulle et le candidat Mitterrand allaient devoir s’affronter. Et ils allaient le faire – entre autres – par le biais de l’ORTF.

————————————————————————————————

Lire aussi :

– Élection & télévision : la présidentielle 1965 (Acte 1 – Premier tour)

– Élection & télévision : la présidentielle 1965 (Acte 2 : second tour)

————————————————————————————————

Principales sources :

  • Archives ORTF – CAC
  • Archives du ministère de l’Information – CARAN
  • Archives de l’Inathèque de France
Publicités

2 réflexions sur “Présidentielle 1965 : la grande soirée télévisée du 1er tour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s